Voyage à Jérusalem et en Palestine

zababdeh2014

Après avoir longuement échangé par courriers postaux et internet, des élèves de 4ème et 3ème se sont rendues au collège-Lycée de Zababdeh en Cisjordanie du 2 au 10 mai 2014, ils ont découvert les lieux saints de Jérusalem et de Palestine puis ont poussé leur périple jusqu’en Cisjordanie pour rencontrer leurs correspondants, découvrir leur environement et leurs conditions de vie.

En avril 2015, une quarantaine d’entre eux doivent venir à leur tour découvrir notre région.

Nous sommes impatients de les retrouver.

« Voyager, c’est grandir. C’est la grande aventure. Celle qui laisse des traces dans l’âme. »
Marc Tiercelin
 

Retour de voyage en Terre Sainte.


Après une semaine passée en Terre Sainte et en territoire palestinien, les 19 élèves du collège Sainte Anne ont eu bien du mal à revenir à notre réalité. Ils disent ouvertement qu’après un tel voyage, ils ne sont plus tout à fait les mêmes : beaucoup de sites ont remis en cause leur façon de voir le monde, l’être humain, leur notion de liberté et nombre de questions existentialistes ont germé dans les esprits. Une d’entre eux ajoute aussi : « j’ai compris l’importance de l’eau et je sais qu’il faut l’économiser et la partager ».


cartezababdeh

Le groupe a découvert Jérusalem, Massada, la Mer Morte, Nazareth, le lac de Tibériade…. mais ils ont aussi pu concrétiser des échanges avec des élèves Palestiniens d’un établissement qui dépend du Patriarcat latin de Jérusalem. L’accueil par les familles et l’ensemble de la population de Zababdeh a été chaleureux et émouvant et a mis à mal bien des idées préconçues et hélas trop répandues sur l’étranger, sur l’Autre qui vit et pense différemment : Le collège-lycée de Zababdeh est un bel exemple de tolérance où chrétiens et musulmans vivent en bonne intelligence et dans le respect mutuel.


Nous espérons pouvoir, à notre tour, accueillir nos amis palestiniens l’an prochain afin de leur faire découvrir notre pays et notre région.


Cette belle aventure porteuse d’espoir n’aurait pas été possible sans l’aide de notre député, M. Paul Molac, du conseil général du Morbihan et en particulier, M. Pichard, de la paroisse de la Trinité-Porhoët, de la communauté de communes du Porhoët, du Crédit Agricole et des dons de particuliers qui ont cru en notre projet.


 

Laisser un commentaire