Intervention sur les énergies

inter-energie-2016

Le développement durable faisant désormais partie intégrante des programmes, Marion Gandon, professeur de Sciences et vie de la terre (S.v.t.) a fait venir deux intervenants auprès des classes de cinquième.

Florentin et Morgan sont animateurs, employés par le Centre permanent initiative environnement de la Forêt de Brocéliande. (C.P.I.E.) Florentin explique : « Aussi, à ce titre, nous effectuons des animations gratuites auprès des élèves. Nous pouvons, par exemple, intervenir sur l’eau, aujourd’hui, en l’occurrence, c’est l’énergie qui nous occupe. Nous définissons l’énergie, nous indiquons où on la trouve avant d’arriver aux énergies renouvelables. »

De fait, durant leur dialogue avec les cinquièmes, des notions ont émergé telles l’énergie chimique, l’énergie primaire, les hydrocarbures. Elles ont été ensuite explicitées. Le problème des déchets nucléaires dont on a bien du mal à se débarrasser a été évoqué de même que la durée de vie limitée des énergies fossiles.

Ainsi, il ne resterait plus, en réserve, que 150 ans de charbon, 65 ans de gaz et moins de 50 ans de pétrole. Les élèves ont alors suggéré le développement des énergies renouvelables. Celles-ci présentent aussi des inconvénients qui n’ont pas été occultés.

Les animateurs ont également présenté des sources d’énergie moins connues des élèves telles les hydroliennes et la géothermie qui s’inspire des sources d’eau chaude d’Islande.

Ainsi, durant près de trois heures, les cinquièmes ont-ils eu un aperçu assez complet de différentes sources d’énergies. De plus, l’intervention n’a pas été que théorique : les élèves ont eu des séances pratiques de création, où ils ont pu, notamment, réaliser des hydroliennes et des centrales hydrauliques.

Laisser un commentaire